Pain d'ménège

Publié le par François & Marie


  Trouais livres, ch'u t'y point èn' balle miche, point in raiquion d' maie ! 
  Aveu ma balle crote, an dirô èn' étiureu, ape ma mia sint ben bon l'bon pain.
  J'ai été queute au fô d'la chambre d' fô. Y'è pou çan qu' an m'appalle pain d'ménège. 
  Le René a fait l' pèn'tier ( si t'sais point tout fére par chu nô, t'èras bin du mau...). E m'a preti dans la maie d' l'huteau, veu quètre heures c' mètin, y fiot encor'nai. El avô roulé sè minches de ch'mise ape, va z'y que j'te preti ape que j'te preti. El avô all'mer l'fô, dan la chambre d'fô, aveu dè rins. J'avô l'vé dans ène vanotte . Quand l'fô a été tout bi-an tellement qu'el ètô ruge d'chaud, el a enforné. An èto ben neu ou di, ène fornia pou in mouais.Jam
   Si vô crêtes  que l' René est r'parti s'cuchi, y'è qu'vôs seutes point d'par chu nô, el a bu son jus ape el est parti tiri sè vèches...
   Dans l' fô an cuisôt, an gonfiôt, an s'rappruchôt pou s'touchi du coude. Quan è nô dèfornera, le René va nô sèparer aveu son vieu cutiô, l'Eustache qu'el a touj' din sa pouche. Y f'ra duè bèsiaux. Lè ptchiots è z'aimant prou ça, v'ni grapilli dans l'bèsiau pou avouaire la mia toute chaudote !
   Dites -me vouaire, vô qu' èch'tez renque dè "baguettes", des "ficelles", toutes bi-inches - une demi-baguette, s'il vous plaît madame la boulangère
( tiens, un bien élevé...) surtout pas cuit, , oh non pas celle là, elle est bien trop cuite, vous n'avez pas plus blanc?( il croit que le pain est fait avec de l'Omo...)  pis d'abord à la maison on aime pas le pain cuit, on aime pas trop le pain faut dire, ça fait grossir, et pis on met les croûtons à la poubelle, c'est pas bon, c'est dur ces trucs (ouais, c'est pas des chamallows.) et pis on le jette s'il est de la veille, nan on le fait pas griller, ça croque trop, on aime pas quand ça croque, ça fait mal aux dents ( inventons vite le pain pré-mâché, en compote...)  Je m'emporte... Où en étions-nous? Ah oui, repatoisons: In de c'tes je, offri-vô ène boune miche d' pain d'ménège, vos m'en direz dè nouvalles...

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article

MARIE 09/05/2010 15:50



Il est judicieux d' en faire de belles provisions en cas de disette...François fait preuve d'une  foisonnante imagination.


Bon dimanche Poucette.



Poucette 09/05/2010 12:25



Encore moi,


J'adore la confiture de bisous et la marmelade de câlins !


Bise



Poucette 08/05/2010 07:45



Bonjour Marie et François,


Je ne comprends pas absolument tout mais, finalement, je me débrouille ! C'est très amusant : j'aime bcp le décalage avec le texte source !


Très bonne journée


"Collectif ProPain"