Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défi n°105 "La toile se dévoile", proposé par Brunô pour Les Croqueurs de mots.

Publié le par François & Marie

..............................................................................................................................................

"La toile se dévoile".

A partir de cette toile du peintre BALTHUS, donnez libre cours à votre imagination."

..............................................................................................................................................ob_bbd3e1_balthus-le-peintre-et-son-modele-1980-1981-huile-.jpgOhé vitrier! 

- Ces vitres sont crasseuses...constate la verticalisée d'une vois paresseuse.

 - Pour les rendre transparentes je connais un moyen radical, gazouille la demi-affalée d'une voix musicale.

- Par quel tour de passe-passe?

- Facile! je les casse...

.............................................................................................................................................

Météo.

-  Avant l'Angélus, il pleuvra, annonce la feuilleteuse.

Cette prédiction laisse dubitative la barbouilleuse

 qui interroge la fenêtre, curieuse, 

- ...où sont donc les nimbostratus et les cirro cumulus?

- La page première de mon album, le dévoile sans méprise.

- ...? 

- Facile! le temps est à l'orage quand le cheveu du Professeur Nimbus frise!

Nimbus-color-fx.jpg

..............................................................................................................................................

Des verts en prose.

Chliiic! crie le rideau prestement tiré par l'enturbannée.

- Fillette! Sors t'aérer, profite de la verdure, c'est l'été!

La blonde cousine de l'Ange au sourire, sourit.

- La verdure! J'en ai ma claque!

Regarde, de verts je suis cernée, 

perdue dans le verdelet des murs vert tilleul assez laids,

coincée dans ma robe trapèze telle pistache géante,

zieutée de haut par des pommes en vert pomme, arrogantes,

assourdie par les causeries des perroquets vert menthe

qui cancanent dans ma gazette vert opaline.

- Mais enfin, enfant, le vert est apaisant et peut parfois supplanter médecine... 

- Gna-gna-gna...Trop, c'est trop! Jusque dans mes rêves vient s'immiscer la chlorophylle,

Chaque nuit le même songe revient, je vais te le conter. 

Sinople, avocat débutant à l'oeil glauque, paraît.

C'est un grand et pâle échalas.

Il m'offre une énorme gerbe d'asperges vertes, affichant un sourire de commande.

Il semble captivé par mes yeux en amandes.

Il inflige à mon annulaire une bague vert émeraude, me faisant sa demande.

Assez surprise, assez  flattée (on ne m'avait jusqu'alors offert que des cocottes en papier), 

reve Vert fx

j'accepte cet étrange fiancé.

Par quelques bulles dorées en flacon vert bouteille, cette promesse est fêtée.

Insouciants, nous lévitons en un tableau de Véronèse cerné d'une verte prairie.

Notre potager foisonne d'épinards, de poireaux, de sauge et puis aussi d'orties. 

Nous roucoulons sous le mélèze et sous le vert sapin,

près d'un lac vert d'eau, où vogue menu fretin. 

Nous faisons des trempettes de biscuits à l'anis dans des bols d'absinthe au parfum menthe à l'eau. 

Nous avons un gros chien, Mousse, tout gentil, pas bien beau,

et aussi deux fillettes, Jade et Olive (sans noyaux). 

Puis Smaragdin et Malachite  des jumeaux. 

Prasin en s'annonçant petit dernier a créé la surprise!

Je ne suis pas niaise comme tarte aux cerises,

et pressens que Sinople parfois se permet de petites fantaisies,

me faisant prendre pour lanternes des verts de vessie... 

Subtilement je me venge, le laissant vert de jalousie.

Tu vois que même en songes, le vert me poursuit,

dès lors pour moi, le vert, n-i-ni c'est fini!

- Fillette, mieux vaut écrire en vert qu'en gris sur l'ardoise de la vie...

conclut doctement la préposée aux rideaux, en défripant leurs plis. 

Partager cet article

Repost 0

Défi n° 104 "La révolte de la basse-cour", proposé par Eglantine Lilas pour les Croqueurs de mots.

Publié le par François & Marie

" La basse-cour est en colère. Tous les matins le coq la réveille aux aurores.

Imaginez la révolte des animaux de la ferme. Vous pouvez même convier le voisin qui aimerait lui aussi faire parfois la grasse matinée!"

.................................................................................................................................................

Chant-du-Coq-nuit-copie.jpg- COCORICÔÔÔ!  

- COCORICÔÔÔ! s'obstine le gallinacé sur ses ergots juché.

- Qu'ê?...qu'est-ce qu...? Hé! l'Adrien, réveille-toi... l'poulot des Dupré a trompeté.

- Mumm...zzzz... gniê?... phébus pas levé ... roupiller...zzzz...

- Mais...t'as raison, il est trois heures! L'est détraqué ce coquebert...

- zz...coq au vin...zzzz... c' t'aigrefin...zzz...

- ...Au vin jaune...pis quêques jaunottes... miumm...zzzz

L'Adrien et l'Adrienne ne sont pas les seuls mécontents de ce clairon assourdissant.

Les animaux de la ferme très grognons d'être bousculés dès potron-minet, y vont de leur couplets. 

- Chrouuu! t'as chu chur la crête espèche de chapon maubec, chuchure, churpris, le vieux cheval, chans décherrer ches dents. Chapristi! si ch'avais pas chopé une chiatique, ch't'adminichtrerais un bon coup de chabot bien chanti chur ton chéant de chantinelle du chérail, qui déraille. Chrouuu! cha m'épuige.

- C'est'y du lard ou du cochon? grouine la truie. Espèce de vieux clairon! tu vas réveiller mes p'tiots gorets tout ronds.

Le canard lève un cou étonné,

- Coïn-coïn-coïn...cesse ce raffut vil malandrin...mare trop frisquette pour aller faire ma trempette...ronflette...

- Meuuuuh! ... Affreux fesse-mathieu, tu veux faire tourner mon bon lait crémeux...

- Corne de bouc! Qu'on débranche ce plouc! Rage, rage, j'enrage! Il m'en donne la tremblote, chevrote le bouc, dans la barbe de son bouc. 

chvaux-copie.jpg- Bêê? ...m'enfin! mon cousin le coq ovin* a une araignée au plafond, bêle le mouton.

Dame l'oie cacarde,

- Il est chabraque ce mâle de poularde! Sous prétexte qu'il a en symbole une cocarde, il fait un vacarme qui nous fait au nez monter la moutarde.

- Saperlotte! Quand je serai mahous vampire, je perforerai la glotte de ce malappris, chicote une souris en mettant à l'abri ses petites oreilles roses endolories.

- Ca y'est, il a gagné! ce grand benêt a alarmé ma couvée... Qui va calmer le chibreli des duveteux dérangés par ce calamiteux? Bibi! Qui va apaiser le bousin de treize à la douzaine piaulants poussins? Re-bibi! Alors que môssieu l'orgueilleux accrêté, se fait mousser sur son tas de fumier. 

Dame araignée très décoiffée, ses huit pattes écarquillées, en reste bouche bée,

- Gné? ...ma toile est encore toute perlée de rosée... Eh! le paltoquet, d'heure tu t'es gourré, ferme ton clapet.

 Le lapin couine,

- Quel foin! Je rêvais que je dévorais une fouine...va au diable, erreur de casting!

- Whouaf-wouf! C'est pas bientôt fini ce barouf, s'insurge le gros chien Papouf.

- Criissecriissecriisse! cette poulaille qui braille en pâle copie de coucou suisse, me crispe, ouh qu'elle me criiispe! grésille le grillon...

- Witt-tsvitt! Cette crierie va déplumer mes pulli qui vont friser la pneumonie et faire se trisser mes moustiques, trisse l'hirondelle rustique.

- Gloups! mais...on n'y voit goutte.  Quoi! avant Matines mon populacier cousin ose faire le musicien! Se serait-il trompé de méridien?Pâle faquin, prends garde de ne pas retrouver, demain matin, tes plumes en rembourrage d'édredon, glougloute le dindon bigrement ronchon.

Le vieux matou dédaigneux ne sort pas pour si peu de son sommeil moelleux. Dans la matinée, il ira seulement relever d'un arôme pipi de chat la pâtée de cet agité...en toute discrétion, papattes en rond! 

............................... 

chouette.jpg- Hihi! mon Gallus...on dirait que tu les as tous bien énervés, chuinte tendrement la blanche chouette effraie, au fenil nichée.

- Que ne ferais-je pour toi, ô ma douce Tito-Alba... En trichant de deux heures sur la venue du soleil, je t'offre un peu plus de sommeil.

- Ne dévoile pas notre secret...

- Plutôt me faire plumer! Pour toi, quitte à passer pour un détraqué doublé d'un détestable gourdiflot, je retourne illico sonner cocorico!

....................................

 

* "Coq ovin" en aquarelle de François, à retrouver dans le défi n°49 ("Un métier à vos mesures") proposé par ABC, paru le 21 février 2011. 

 

 

Partager cet article

Repost 0