Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défi n° 119 proposé par Martine de "Quai des rimes" pour les Croqueurs de mots.

Publié le par François & Marie

Vous recherchez un employé de maison, un ouvrier, un cadre... ou l'âme soeur.

Rédigez une annonce humoristique, insolite, poétique et si vous le souhaitez la lettre de réponse à cette petite annonce.

.......................................................................................................................................

Compte sur technicien-jardiniste, tateur- ausculteur de nèfles blettes.

Moufles à l'index. Nécessité de doigté et de doigts de pieds résistants aux degrés Celsius négatifs. 

Chapka et tapette à mouches-chasse-merles fournies.

Cachet en nèfles bien sûr mûres.

....................................................................................................................................... 

taupe modeleEn quête de bien-bien voyant. Acuité visuelle maximum pour fouiner, prendre en flagrant délit, chapitrer, enharnacher de vers verres correcteurs (20 dioptries) et renvoyer inaugurer leurs galeries, taupes myopes ravageuses d'innocents et tendres petits radis.

Dextérité maximale du poignet opportune pour chopage de la bestiole. Bonne diction exigée ( fouisseuse, la taupe est pourtant cerveau lent). Postérieur fessu recommandé (la taupe, ça prend son temps). 

Manuel de savoir-vivre taupier, binocles (montures couleur taupe en corne du jura) et pliant spartiate en toile 100% coton (décrassable à 40°C), fournis. 

........................................................................................................................................ 

Sollicite pépiniériste patient, psychologue, persuasif pour convaincre avortons de cydonia oblonga ("coing" pour les intimes) qu'il serait temps au bout de trente cinq ans de se transformer ENFIN en vrais coings balèzes et confitureux.

Voix harmonieuse vivement souhaitée.

Si persuasion suave et agitage sous cognassier de verrines à gelée lamentablement vides échouent, prêtage (gratis) de godillots de jardin à bouts renforcés pour bottage de tronc.

.......................................................................................................................................... 

Aspire à dégoter contorsionniste professionnel haut niveau, MUET, pour passage aspirateur dans maison rassasiée de préciosités inestimables (pour bibi) qualifiées de fourbi par certains autruis.

.....................................................................................................................................  

zoeufs.jpgYodle d'urgence (pour île flottante de ce midi) montagnard chevronné, dominateur, pour battage de blancs d'oeufs en neige ferme.

Partager cet article

Repost 0

Défi n°118, proposé par Lenaïg pour les croqueurs de mots .

Publié le par François & Marie

ob b4ac4c tt-le-cinema-mort-aux-trousses

Il n'est pas rare que dans la Champagne crayeuse deux quidams se rencontrent et devisent de sujets fondamentaux pour l'avenir de la planète, il peut s'agir de gaz à effet de serre produit en masse par les bovins de nos campagnes ou encore du recul de la civilité chez les moins de neuf ans, fléau constaté jour après jour aux abords des écoles communales.

Ce matin là, à proximité du Pays d'Armance non loin de Troyes dans l'Aube, deux superbes représentants de l'homo erectus, l'un chapeauté, l'autre non, conversent savamment sur un projet d'urbanisme. Il serait en effet question que la Région mette en chantier un nouveau terminal ferroviaire dans ce paysage resté vierge depuis le crétacé supérieur. Le sujet est sensible. On s'insurge dans la proximité de la préfecture, des hordes de huns et autant d'ostrogoths ont ici perdu leur honneur face à la mâle colère des guerriers champenois. Cette terre crayeuse irriguée par le sang impur des ennemis de la nation ne peut souffrir l'implantation d'un bâtiment soumis aux caprices de la modernité des transports, fussent-ils à grande vitesse. C'est de cela qu'il est question en mots choisis et arguments aiguisés pour défendre la pureté de ce paysage.

- Dis voir Hector, c'est t'y vrai ce qu'on raconte ?

- Quoi donc Achille ? 

- Ben cette histoire de gare TGV quoi !  qu'on veut construire dans la campagne, parce qu'il y a plus de place en ville ...

- Oui oh ! ben ça c'est encore une couillonnade des décideurs qui n'en sont pas à une connerie près ! Déclare Hector avec un sens raffiné de la formule. 

- Déjà qu'on a supprimé toutes les petites lignes secondaires qui rendaient bien service dans nos petits pays...

- Héééé oui, ça c'est bien vrai! et tout ça coûte des sous, remarque Hector avec l'amertume du financier à "l'amende" . Mais ce n'est pas fait ! la bonne vieille gare centenaire et  préfectorale  a encore de beaux jours devant elle, faut pas s'inquiéter. Y'aura pas de chantier avant longtemps !

- Ah ! Répond Achille avec un sentiment mêlé de déférence et de respect face à ces arguments dont la pertinence n'a d'égal que leur audace visionnaire. 

- Pas d'inquiétude ! Notre belle Champagne crayeuse n'est pas près d'être ravagée.troyen.jpg Elle en a vu d'autres, et les gens de la région ne se laisseront pas faire ! 

- Vous avez raison, Hector ! 

- Faites moi confiance, Achille ! 

Et nos deux larrons se quittent sereins de cette belle certitude :

 

La Gare de Troyes n'aura pas lieu !  

 

François ( Homère d'alors )

 

Nota bene de Marie de Cabardouche:

 Roger Harth et Donald Cardwell ne sont point intervenus par ici! L'image du guerrier à l'écu perplexe ainsi que la palabre d'Hector et d'Achille sont entièrement à attribuer à François. (Qu'il soit remercié d'avoir bien voulu prendre le relais alors que Marie  vadrouillait!)                                                                                                                                                                                                                                            

 

..

 

Partager cet article

Repost 0