Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défi n° 160 (personnage de roman ou de BD) proposé par Lenaïg pour les Croqueurs de Mots.

Publié le par François & Marie

.....................................................................................................................

" Un personnage de roman ou de bande dessinée sort du livre, il converse avec son créateur ou évoque celui-ci".

................................................................................................................

- Hiiiiii hiii et hii!

Jolly Jumper la bile échauffée rue des quatre fers.

Il rue dans les crayons.

Les crayons de Morris. 

Morris, son auteur, son créateur, son individu concepteur.

- Hey Jolly ! est-ce que tu me ferais une petite mutinerie ?

- Morris j'ai à ton encontre  bien des sujets de gronderiiiiiie.

- OK Jolly ! vide ton sac, tu m'as l'air bien déconfit...

- Vise l'anomalie, tu me fais marcher l'amble, et l'amble sais-tu, pour un fier cheval est une suprême vexeriiiiiie. 

- Le popotin de ton pote Lucky n'est pas de cet avis, il est bien dans son assiette et trouve cette allure très cosy.

- Puisqu'on cause popotin, venons-en aux taches de ma croupe, qui ne te dit pas merciiiiii...

- Écoute vieux... tu es de la famille Appaloosa et les Appaloosa portent robe laiteuse et croupe tachetée, le Créateur l'a voulu ainsi.

- Elle a bon dos la race Appaloosa, avoue donc que c'était une combine pour masquer tes dégoulinures de lait au café, résultat, j'ai pour la vie le fessier tout saliiiiii...

- Mais, je te le redis ...

- La ferme ! sache bien qu'en vrai cheval de western on ne m'affuble pas d'une robe et que je crapahute en habiiiiiit.

- Faut t'y faire mon Jolly, ce terme précis est utilisé en hippologie.

- Autre chose aussi, la mèche du Lukhyyyyyy...

- Oui, oui...

- Elle est fière et noire comme jais, une jolie coquetteriiiiiie.

- Oui, oui oui...

- Mes crins, tu les as vus mes crins ? ils sont jaune canariiiiii !

- Héhé, tu remarqueras le souci du détail, ils sont raccord avec la chemise du Luky.

- Leur jaunasse fait se gondoler tout le Far West, de Rantanplan aux bourrins des Dalton, tous s'esclaffent et me traitent de blondasse,  tous des fripouilleriiiiiies !

- Logique entre bons ennemis.

- Et mes sabots ? de vraies ignominiiiiiies.

- Si tu le dis...

- Moi qui rêvais de souple cuir italien, de ton crayon tu m'as ferré de Méphisto-à-la-papiiiiie.

- Trotter dans le désert exige sabots bien aise et paturons réjouis.

- Et sais-tu quel est le comble du comble mon beau Morriiiiiis ?

- Que nenni.

- Mes dents ! on les jurerait chevaliiiiiines.

- Ah ça non, la main sur le cœur, tu ne mériterais pas un tel coup bas, jamais je ne t'accablerais d'un râtelier chevalin, cher vieux canasson. Hihi !

Défi n° 160 (personnage de roman ou de BD) proposé par Lenaïg pour les Croqueurs de Mots.

.

Partager cet article

Repost 0

Défi n° 159 "Meetic" proposé par Fanfan pour Les Croqueurs de Mots.

Publié le par François & Marie

......................................................................................................................

" Vous mettez une annonce sur Meetic pour trouver l'âme sœur. Vous vous décrivez en quelques mots et nous dites comment vous voulez qu'il (elle) soit (physique, qualités, défauts) en utilisant les mots:

                foire, poirier, carambar, marchandise, bois, tagada, rose, yacht.

................................................................................................................

J'aime les épinards. Surtout ceux de mon jardin.

Las ! en février, transis sous le vieux poirier, ils miment les méduses échouées pilées par la galopade d'un cheval emballé, tagada/tagada.

'Rheus'ment, en ce mois sans chaleur chiche en jours (pas facile à lire, n'est-il pas !) Supercasmonop' déborde d'alléchantes marchandises et propose la gourmandise de Popeye, oh joie, en mignons petits boulets surgelés, trois barquettes scotchées serré, genre colissimo raté (les séparer = verboten = guillotinage) pour à peine le prix d'une, motif : "foire aux verdures d'hiver", endives blêmes et pâlichons panais inclus. Que ferais-je d'une triple portion ? Mon congélateur est si riquiqui que j'en suis à amputer les chocolats glacés de leurs bâtonnets...

Punie celle qui p'tit-déjeune, déjeune et dîne seule face à son assiette.

 

J'aime aller au cinéma, y rire, m'y faire des frayeurs et aussi verser des larmes en suçotant un doudou-carambar apaisant.

- Vous dites ? La promotion ciné-mercredi ? Ah non madame vous n'y avez pas droit, elle n'est valable que pour deux, désolée, au suivant !

Punie la solitaire qui ne peut épancher son ressenti de cinéphile en un pavillon ami.

 

J'aime voyager ceinturée en l'habitacle privatif de mes quatre chevaux fiscaux ou ficelée en escadron autocaresque.

- Je vais vous demander un mini supplément de cent euros pour chambre individuelle me gazouille la vendeuse d'excursions prédigérées.

Na ! bien fait, faut pas gâcher (quoi au juste ?). Punie la dame qui voyage seule !

 

J'aime me joindre à des amis pour des sympathiques agapes. 

Venez comme vous êtes, c'est à la bonne franquette, assure la maîtresse de maison. Mais, parce que c'est dans ses us et dans ses gènes, malgré ses tentatives de simplicité, elle a tout de même concocté un plan de table, du style un set rose pour Virginie, un set bleu pour Paul, un set rose pour Juliette, un set bleu pour Roméo, un set rose pour Chimène, un set bleu pour Rodrigue. Facile! tout roule, sauf que, catastrophe, elle se retrouve avec un set rose en rabiot, celui de l'esseulée perturbatrice, la saboteuse d'harmonie (bibi !). Elle frémit de réprobation, brandit l'insolent qu'elle pince de deux doigts dédaigneux, se mordille le "rouge baiser" en tics disgracieux, frise l'hystérie. 

- Faich' ! Juste ciel ! nous sommes en quantième impair. Il est hors de question que deux sets roses cohabitassent, c'est irréfragable (même en état de maxi rogne elle toilette son vocabulaire).

En proie à une grande agitation l'hôtesse perd le self - control inhérent à sa caste, trépigne et couine d'angoisse en boulottant sa french manucure.

La frange et l'âme ébouriffées, en représailles, elle rudoie un set bleu et un set rose qu'elle superpose à demi (message clair qui bancalise l'assiette, c'est pas malin !). La désorganisatrice (re-bibi) est reléguée tout au bout de la table, à des lieues de la corbeille à pain et hors de portée du sommelier aux bras courts.

Punie la non appariée en set bleu. Sur elle on murmure haro.

Certains sauvent les bébés-phoques, d'autres le soldat Ryan. En la circonstance il y a urgence à défendre le plan de table pair "divisible par deux en donnant deux entiers égaux" (quelle complication !). Dans l'assemblée subtilement on s'y emploie, on laisse fuser des allusions à la solitude, à l'isolement, à l'esseulement, gnangnangnangnan et on prêche pour leur antidote, le Meetic Sauveur. 

Mee/tic- Mee/tic- Mee/tic... résonne en tic-tac de métronome et parvient jusqu'à l'exilée en extrémité de tablée qui le traduit en son for intérieur Mythe/hic, Mythe/hic et le décortique tic tic. Mythe: "ensemble de croyances idéalisées mettant en scène des êtres surnaturels, des fantasmes" et hic: "difficulté essentielle, problème".

C'est donc ça Meetic ? Ça calme !

Une Chimène s'enhardit, s'adresse à bibi comme à un cas pathologique.

-  Comment dire ma chêêre, heuu, Meetic est un site "de rencontres efficââces" qui vaccine contre la solitude. Vous souvient-il d'Untel ? eh bien il a croisé Unetelle sur ce site mythique, ils sont guériiis ! Ils sont même allés jusqu'à se mâârier et ont fabriqué deux adorââbles bébés. Chère ââmie, qui ne tente rien n'ââ rien...

Puis une Juliette en rajoute en ar-ti-cu-lant (vite un miroir que je vérifie que j'ai l' air aussi niais qu'il lui paraît).

- C'est un style nouveau de commu-ni-cation très commode, vous pouvez diââ-loguer entre mobiles.

(La conseilleuse ignore que je ne capte que sous mon tilleul, à l'orêêe du bois et qu'en fêêvrier  les roucoulades sous les giboulêêes risqueraient bien de me gelêêr les arpions.)

- L'intéractivitêê est égââlement possible sur tââblette, ajoute une Virginie dernier cri.

(Tââblette ? Connais pas !)

Oh et puis ça suffit, qu'on cesse de me marginââliser, hein ! Je capitule, je postule via... mon ardoise.

                                                  ....................

                                                       Avis !

                                             Recherche set bleu

Amateur de chénopodiacées (épinards pour les intimes) hâchés ou branchés.

Argenté au point de payer cash les séances de ciné. 

Généreux de cœur, prêt à sacrifier sa coupette de champ' en faveur de set rose.

Pas grave qu'il soit propriétaire d'un  yacht amarré à Monte Carlo, nul n'est parfait ! 

                                                                 .......................                                 

Juste le temps de timbrer mon ardoise et ... à nous deux Mythe/hic ! 

 

 

Défi n° 159 "Meetic" proposé par Fanfan pour Les Croqueurs de Mots.

.

Défi n° 159 "Meetic" proposé par Fanfan pour Les Croqueurs de Mots.

.

Partager cet article

Repost 0