Du metton ? Admettons !

Publié le par François & Marie

Cancoillotte.jpgAu fond de la resserre dans une jatte en terre,
Oubliez, trois jours durant, du bon lait de vache bien blanc.
Le jour premier, vous pourrez le visiter,
Sa belle et bonne crème épaisse allez récupérer.
Le jour trois, il aura grumelé, le voilà donc caillé!
Cette caillebotte piègerez dans un torchon métis aux quatre coins noués.
A l'espagnolette vous le suspendrez, là, juste au-dessus du vieil évier.
A présent patientez et laissez égoutter.
D'ici trois jours du metton blanc vous aurez.
Du metton, admettons! Mais qu'est-ce donc?
Rien que du lait caillé grumeleux, de son babeurre libéré!
Dans la grande jatte en terre, vous allez l'émietter.
D'un torchon bien épais et d'un molleton laineux, allez l'emmitoufler.
Pour trois jours, sous l'édredon le metton enfouirez.
De l'oublier point vous ne risquez!
Les exhalaisons de sa fermentation dénonceront sa maturation! 
Ces moëlleux grumeaux de metton mature, jaune-doré, 
Vous allez les diluer, dans une eau au vin jaune et à l'ail arômatisée.
En chauffant, touillant, touillant et retouillant, vous allez être récompensés,  
D'une crème (sans crème!) lisse, onctueuse et parfumée...hummm,vous sentez!...
Sous votre spatule est née la CANCOILLOTTE des vallées de Franche-Comté.
Articulez bien can-coi-llotte, comme le font les gens du cru, 
Ne passez pas pour indoctes en prononçant par mégarde can-co-yote! Vous voilà prévenus!
Si un jour il vous venait des envies de "ramener votre latin", 
A la cantine quémandez une cuillerée de ce "concoctum lactem" à votre voisin.
S'il bée, faite celle qui n'a pas remarqué que c'est lui qui en perd son latin!
S'il a le dos tourné, chipez-lui donc son pain,
S'il est grillé (le pain!), c'est encore mieux,
Pour y couler cette créme dorée que vous dégusterez,
En croquant tartine et poire Louise-Bonne en simultané...
S'il revient (le commensal voisin) avec un joli verre de Macvin,
Chapardez-lui aussi! Essayez, ces accords sont divins!

L'maitton-majon.  
                            (Du metton? Admettons! Patoisé.)

  • La Bilette ape la Beuznot' ant fèt l'viau de par in mém' timps.

  • C'qui fè qu' l'Ugén' peut point n'empotcher yeutè lé à la futrie, l'frutier en veut point entendr' causer, y f'rôt viri san comté...

  • La Zélie qu'ém' ran pèdre, va in fér' du maitton pou la quincouèllotte. L'Ugén', el ém' bin çan, daveu des poumètars ape d'la balle Morteau. Y te r'quinque s'n'houmme!

  • La Zélie a vit'ment fè, ill t'èttrape èn' gran trape, y vèch' le laissé bin crémmou qu'ill va ubier trouais je, din la souillarde. 

  • Y va fér' dè catons. La Zélie lè f'ra épeurer din in teurchon qu'va pengo-yie deux je au tiquio su l'èvie.

  • Pou èprés, ill va mignoter l'maitton sous l'pieumont! L'Ugén' ape li, vant l'n'avouèr' su lè pis trouais je, sin bouji l'pieumon, pou qu'el è pont frè!

  • Quin y qu'mence à pure bin bon, l'maitton è fin prêt! Y'a pi-e qu'à fér' fondre lè catons bin jaunôts, su l'fû, dans d'l'aigue, d'aveu d'l'au ape in bon vin d'ique...Ill è prou adrèt' la Zélie, ill te fè èn' quincouèllotte que t'm'en dirâs dè nouvalles!


Commenter cet article

MARIE de Cabardouche- 28/03/2011 18:59



!!!! Que faire?  


J'y ai pourtant mis de la bonne volonté, moi qui voulais faire apprécier les produits du terroir franc-comtois!  


Vous m'avez bien amusée Phil! Heureusement, on peut survivre sans ail et sans cancoillotte!  



Phil 28/03/2011 17:59



Beeeuuuuuhhhh ! J'aime pas l'ail non plus....



MARIE de Cabardouche- 28/03/2011 11:36



Il faut oser y goûter Phil !


Choisissez- la à l'ail, sur pain grillé et compote de poires et annoncez solennellement " Louise-bonne d'Avrrranches et sa tarrrtine de Crrrème frrranc-comtoise à l'ail des
ourrrs."


C'est alors mieux que du fromage, c'est une symphonie! 



Phil 28/03/2011 05:55



Paraît qu'c'est délicieux... Dommage, moi qui n'aime pas le fromage.... hi, hi...



MARIE de Cabardouche- 22/03/2011 18:21



Ah le Fromage fort peut surprendre les papilles non averties, il convient de le modérer! A tenter avec de la pomme rapée mêlée de noix concassées.


Et puis, tant pis! Si vos invités rechignent, il en restera plus pour vous! Bonne dégustation, Francis!



Francis 22/03/2011 06:40



Can-coi-illotte et non can-co-illotte, je retiens la leçon de prononciation ainsi que l'association Macvin, Louise-bonne, pain grillé, cancoillotte. Je tente à chaque passage d'amis étrangers à
notre Bourgogne - Franche Comté de convaincre et de rallier à la cancoillotte... c'est pas gagné ! On a aussi le Fromage-fort qui ne fait pas l'unanimité, mais tant pis pour eux (et pour le
général) !



MARIE de Cabardouche- 19/03/2011 20:27



Veinard!


Bonne soirée à vous aussi.



Andiamo 19/03/2011 20:20



Peu calorique ? Je m'en moque pas mal : 67 kilogs pour 1 m,75 ! De ce coté là point de surcharge, surtout avec ma tête pleine de vide ];-D..


Bonne soirée à vous deux.



MARIE de Cabardouche- 19/03/2011 19:53



Oui, Andiamo, cette cancoillotte est de saveur agréable et en plus très peu calorique! Vous devriez trouver cette spécialité (toute prête à consommer, sans passer par la case metton) dans votre
secteur.


En amuse-bouche, un peu de ce fromage (semi-liquide à température ambiante), dans la barquette d'une feuille d'endive, agrémenté d'un cerneau de noix...c'est tout simple et tout bon! A
tester!



Andiamo 19/03/2011 13:29



M'a l'air ben bonne c't'affaire ];-D



MARIE de Cabardouche- 18/03/2011 20:14



Ape pouquouè don que c'té bourguignons aimant point nota côlle? Ill côlle prou, y'è vrè! Et vos célébres crus rouges se marient sans doute mieux avec des fromages plus typés.


Vô avez chu su èn' frain-comtouèse que l' fremèg' d'bique li r'lu au ventre! (reluire au ventre: avoir des envies de. (fromage de chèvre, dans ce cas précis.)


Merci, Mansieû du Tsé d'étr' v'ni chu nôs!



le pays du tse 18/03/2011 19:04



on dit aussi catons dans la Bourgogne du sud. Les treufes à la cancoillote, nos s'en r'leutse; fau dère qu'y é quaziman obyidzi. empeudzi qu'nos é  Ma la "colle", c'man dian les francomtois
,  la colle u vin dzaune y é le grand luxe!  ma yé é pas tos les bourguignons qu' ain-man lo cancoillote; y é vrai arri qu'tos les francomtois ain-man pas l'fromadze de tseuvre.
50-50.mouèt-mouèti!


 



MARIE de Cabardouche- 17/03/2011 18:07



Il n'est pas trop tard pour renouer avec les bons souvenirs, Nounedeb. La bonne cancoillotte est toujours d'actualité, régalez-vous!



Nounedeb 17/03/2011 10:11



Hum! J'en salive: souvenir lointain soudain ravivé de divines cancoillottes.