Yé point pi

Publié le par François & Marie

( Grantu patoisé. )

-Y sér' à ren tin patouais, y' a pieu gnon qu' le cause ape point grin mond' qu' le comprend. 
Qu' y en a qu' me djiant. J' me r' varpe.
- Qu'est c' que vô barjalez ?
Vôs crète que c'tè qu' causant pointu, an lè comprend touj ? Que nenni! E savant pas fini c' qu'è djiant. E z'en évélant l' bout. 
Vôs sétes c' qu' yè, vôs, in " grantu  "? è bin, yè du causé pointu qu' a avotché. I paraîtrot qu' yè in " gran unifôrme."  Quand j' vôs dji-ô qu' è sant trop fégnants pou causer l'abouti... T' y comprends ren de ren. Yè bin pi que l' patouais, y' è mouais qu' j' vô y dit.

03.30.09.guard.jpeg

Publié dans Histoire en Patois

Commenter cet article

MARIE 11/08/2010 20:43



Le feuron à ment'ries me plaît bien !


 On peut décortiquer le patois écrit , alors qu'il faut bien le posséder pour l'entendre. Les spectacles patoisés sont un peu ardus pour cette raison.


J'aime bien retrouver le vôtre que je lis et relis, tout haut parfois, sa musique est agréable. Continuons à  le dorloter, il ne doit pas disparaître! 


Merci pour votre visite, Monsieur du tsé !



le pays du tse 11/08/2010 16:21



Dans l' feuron à ment'ries, tot l'long du dzo, y é bié pi qu'le patouès. L'audédzo, dz'é acueuté un p'tion d'patouâs bressan à Tropiques FM; bié maulézi. Y aro fallu qu'ô sa écri. Bon courage
pour le patois.