Lipo Club "Padi Pado au supermarché" proposé par Olivier de Vaux.

Publié le par François & Marie

Marie aime les mots et ne résiste pas à relever les défis proposés par d'autres passionnés. Aujourd'hui c'est un texte imposé dans lequel les lettres "i" et "o" sont interdites. 

Voici la liste de courses de Padi Pado :

 haricots, tomates, pommes, cerises, confitures, miel, chocolat, yaourts, vin, bière, viande, poissons, charcuterie, papier hygiénique, savon de Marseille.

 

LIPO CLUB- Fondateur et Grand Maître Olivier de Vaux-

Première session- Lipogramme en "i" et "o".

 

PADI PADO AU SUPER-MARCHE-

 

Neuf heures tapantes. Le mec entre dans le super-marché avec sa charrette bancale; exalté par le tableau d'achats, se lance dare dare.

Les légumes... d'emblée les débusquer.

Débuter par ceux semblables aux fèves, verts, à rames, de Tarbes, avec label.

Sus aux plantes herbacées mafflues, plantureuses et replètes! Les Marmande, succulentes en salades et en sauces rubescentes.

Le sucré à présent.

Des Canada? Des Granny? Des "Belles Nanas du Pays du Sel" du Jura, tentantes, avec un léger parfum d'amande amère? 

Quelques drupes charnues, écarlates! Des Burlat.

Des gelées nacarats, des marmelades de gratte-cul, des prunelées. Hum, à en baver...

La charrette bancale le mène jusqu'au nectar ambré, suave des avettes. Elle s'arrête aux tablettes brunes, aux plaquettes de truffes...Elle l'embarque vers les éléments lactés, brassés, bulgares. Elle le persuade d'un arrêt devant le Cabernet, le Muscadet, la Syrha, le Gamay, le Crémant et le Champagne en magnum...Elle le tente en draguant les canettes de Gueuze.

Têtue, elle va jusqu'à l'étal d'une débauche de barbaque! Agneau, canard, jarret, épaule, hampe, macreuse, bavette et autre palette.

Le gars rêve de pêche et de marée. Maquereaux, tanches,carpes, férats, merlans, en darnes, en tranches le submergent...

D'allégresse, le sujet entasse pêle-mêle cervelas, jésus, lard, pâté, grande tranche de salé...

Ses emplettes furent parachevées par des cubes lavants surgras, camphrés, dans le but de s'abluer le séant, et par du papelard à fesse, recyclé, en vue de l'essuyer.

Sa tâche prestement menée, la créature se délesta de quelque argent auprès d'une receveuse de valeurs, épatée d'entendre "salut et grâce" venant d'un type élégant, racé, affable, cependant un peu...abrégé.

 

Commenter cet article