Marie-Tout-court ( chapitre I)

Publié le par François & Marie

Ils sont arrivés!

marie Tout court1Tard dans la soirée le train de la capitale les a débarqués en campagne franc-comtoise. 

Charles-Edouard, petit Parisien de six ans, sa Nanny-Nurse anglaise en escorte, ont investi la ferme de Marie-tout-court, six ans elle aussi.

Ce matin, ni le vigoureux salut au soleil des coqs alentour, ni l'Angélus de sept heures ne les ont éveillés. 

Marie brûle d'aller sérénader à la porte de son invité, elle piétine d'impatience.

Juste avant huit heures, on lui en accorde enfin la permission!

- Tcharlie titi tanti tireli, les tartines titi tireli sont servies, tireli titi!

La mémé s'empresse de régaler la tablée de chicorée au bon lait tout frais.

- ...No tea?...hasarde Nanny.

- Point d'ti! admet l'aieule, mâ dê reutchâs d'païn d'ménège, du bon mié ape du prou bon burre d'chu nôs! Y vaut bin vôt'aigue cheude daveu du foin sôtchi.

Pas de thé, mais des tartines de pain de ménage, du bon miel et du bon beurre de chez nous! ça vaut bien votre eau chaude au foin sec. 

La toilette a été vite expédiée. Voilà Charles-Edouard fin prêt à découvrir l'univers de Marie-tout-court.

 ...Heu...Fin prêt?...

- Mais qu'est-ce qu...? Hihihi! Ouh! M'enfin Tcharlie! qu'est-ce qu...? Hihihi! hoquète de rire Marie tout court, où qu'tu vas déguisé comme ça?

Charles-Edouard pétrifié, s'inspecte,

- Mais...je...c'est ma robe longue du mardi...je..., balbutie-t-il perplexe. 

- Yes it is! Tserge de laïne tchïnée yocre, with subtle êccents rïouilles and elegant boots assorted...( serge de laine chinée ocre, aux subtils accents rouille et élégantes bottines assorties...), confirme Nanny, it's no laughable Maïrie, s'offusque -t-elle face à cette impertinente.

- Vins d'aveu mouais man ptchiot, propose la mémé bon coeur, j'vâs t'gauner pou qu't'sais bin ése.

- Viens avec moi mon p'tit, j'vais t'habiller pour que tu sois à l'aise.

- Oh oui mémé, j'vas t'aider, on va l'faire tout beau! sautille de joie Marie entraînant un Tcharlie aux convictions tourneboulées.

Nanny tourne en ronds contrariés, ses fines bottines impriment sa réprobation sur la terre battue de la cuisine.

Elle s'interroge: était- ce une good idéa que de répondre à l'ïnvïtëcheün de ces cambroussards arrièrés  campagnards accueillants certes, mais qui snobent le tea delicious et la robe longue du Tuesday?...(... Ils sont charming et ne lésinent pas sur la largeur des tartines... lui souffle une petite voix intérieure.)

Soudain, Nurse's cogitations et piaffements de botillons cessent... le relooké paraît!

- Oh, my god! ...Tcharles -Ed... your knees...my god... your knees are naked, s'étrangle Nanny. 

- Ah mon dieu Tcharles-Ed...vos genoux sont dénudés... 

les-p-tiots.jpg

- Oui, Nanny, mes genoux res-pirent! exulte un Charles-Edouard radieusement affranchi de ses oripeaux, ma culotte est une vraie de vraie de grand niston, suspendue à des bretelles élas-tiques qui ... clac, clac! et une vraie de vraie chemise de p'tit gars, a dit la mémé, pas une liquette de fille,à smocks! et mes sabots Nanny! mes sa-bots à moi! en bois d'arbre comme ceux de Marie! Ils chantent, clic, clac, cloc! et mon superbe béret, Nanny, la mémé a dit - c'ta têtre ê pou tê man p'tchiot! (cette galette est pour toi), c'est mon bé-ret à moi! Victory, Nanny! la vie est belle!

- In Inglish Tchârles-Edouârd! Speack Inglish!... please! trépigne la pauvre nurse alors que les deux marmots rieurs s'envolent vers la basse-cour. - Don't mess up yourself Tcharl...! ("don't get dirty") (ne vous salissez pas!) essaie-t-elle encore, mais nul ne l'entend, hormis la mémé, 

- Sachez  Miss Nanny, que ma ferme n'est pas "sale", elle est "vivante", rectifie l'aieule, piquée au vif. Y'ê pas l'tout, vôs atou, vôs r'sembiê à èn' pôle d'leuxe, d'aveu c'ta balle biaude in bengaline bieusse-vierge-mêrie, constate -t-elle en se signant! (C'est pas l'tout, vous aussi ressemblez à une poule de luxe avec cette belle robe en bengaline, bleu vierge-Marie.)


Lire l'épisode 2 : cliquez ici

Lire l'épisode 3 : cliquez ici
Lire l'épisode 4 : cliquez ici

 Lire l'épisode 5 :cliquez ici 

...à suivre 

Publié dans Histoire en Patois

Commenter cet article

Marie de Cabardouche 05/10/2012 09:18


Avec trop de retard, merci Dominique pour l'intérêt que vous portez à notre page.


François et moi "alimentons" seulement "Cabardouche", l'un pour le plaisir de s'exprimer en images et l'autre pour stimuler ses neurones!


Bien amicalement, bonne journée Dominique.

Dominiqur 24/09/2012 11:35


Bonjour Marie,


J'ai adoré ce parler patoisant et quelque peu
argotique entre  Marie-tout-court. et Charles-Édouard C'est cocasse, charmant, imagé et toujours splendidement
illustré par François. Peut-être vais-je vous poser une question idiote car cela est fait depuis longtemps, mais
écrivez-vous des livres pour enfants ? Si ce n'est pas le cas, cela serait dommage de ne pas le faire.


Mes amitiés Marie



Dominique

Marie de Cabardouche 31/08/2012 11:49


TANT-BOURRIN- C'est presque ça pour ce petit parisien déraciné! Merci pour votre fidélité à notre page.


 


OLIVIER - ...Qui lui a soufflé de donner une suite! C'était tentant de redevenir loupiot l'espace d'un moment de... canicule! Merci Olivier d'être venu nous visiter!


 


MONELLE- Il va falloir lui faire perdre son côté collet monté à cette Nanny! Bonne journée, Monelle, à bientôt!


 


ANDIAMO- Merci pour la comparaison, pourvu que je ne prenne pas la grosse tête! Merci d'avoir fait un détour par chez les cambroussards!


 


NOUNEDEB- Yes, Inglish! Merci pour votre fidélité. Belle journée, à bientôt!


 


FRANCIS- Contente de vous retrouver! Allons un peu leur apprendre la façon d'être à la campagne à ces deux "exotiques"! Bonne rentrée!


 


 


 


 


 


 

Francis 29/08/2012 18:50


L'a pas mis longtemps l'Charlie pour comprendre où qu'était son intérêt. M'est avis qu'si les g'noux sont tout nus, mais encore propes, ça va pas durer. Si la Marie tout court qu'a pas sa langue
dans sa poche le promène dans les bouchures pis au lavoir, ça va frotter..  P'têt ben même que la nurse va s'dérider en donnant la main à la confiture de mirabelles ?


On attend la suite avec impatience - Merci Marie, merci François

Nounedeb 29/08/2012 16:03


Ronron, avec l'accent, j'hésite, anglais ou bas-saintongeais?

Andiamo 29/08/2012 11:02


Bravo not'Marie, je compare au "têtard" de Jacques Lanzmann, et c'est un compliment, j'attends la suite, merci.

Monelle 29/08/2012 09:32


Que de belles vacances en perspectives... et Nanny a échappé à la crse cardiaque !!!


Bonne journée



Olivier de Vaux 29/08/2012 07:38


Rhôôôô, elle l'a fait ! C'est parti pour vingt épisodes au moins, j'exulte : que d'aventures en perspective. Ils vont en découvrir ces gamins, sur les autres et sur eux, sur la vie, l'amour, la
mort. Surtout prenez tout votre temps Marie, faites-nous languir pour nous régaler davantage ! 

Tant-Bourrin 29/08/2012 05:14


Savoureux ! :~)))


 


Bonne idée, ce remake de "rendez-vous en terre inconnue" ! :~)