Les Mai -1-

Publié le par François & Marie

 
           la loiLe Garrrde Champêtrrre à qui le képi et le tambourrr confèrrrent une indéniable autorrrité communale a posé avec prrrécaution son vélocipéde  (outil de trrravail offerrrt en grrrandes pompes par Monsieur le Mairrre, il y a quelques décennies) contrrre la trrreille.
Solennel, il avance de deux pas, se campe devant un auditoire attentif.
     
Avant d'aller plus avant, énumérons l'auditoire :
- Deux gamins qui jouaient aux billes dans la poussière de la route et qui, curieux, s'approchent les mains sales pleines d'agates, pour voir de plus près ... le tambour.
  - La propriétaire de la treille et sa canne, qui sont assises sous ladite treille et se retrouvent, bon gré mal gré, au premier rang du spectacle.
 - Un bon gros toutou qui passait là par hasard et vient de s'allonger à l'ombre accueillante de la susdite treille.
      D'une vrille de hanches très étudiée, le Représentant désigné de la commune précipite vers l'avant le tambour qui lui battait le séant. Il baguette un " battu-caisse d'ouverture" aussi réussi qu'assourdissant puis, cale sous son aisselle droite, les deux instruments de torture-de-tambour.
      Avec tout le sérieux que réclame sa fonction, il extirpe de la poche de sa veste à boutons dorés, un feuillet qu'il déplie calmement et tient à bout de bras. (afin de pallier son déficit visuel nommé presbytie qui s'aggrave de mois en mois...)
      Et là, là seulement, il se racle autoritairement la gorge pour rendre plus claire sa voix et déclame:

lire la suite  Mai -2-

 

À  suivre...

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article