Grantu

Publié le par François & Marie

Grantu ?-

J' officiais en cuisine lorsque le speaker tint à nous informer :
- Ils défilèrent en grantu.
- Turlututu, chapeau pointu, ajoutai-je mentalement, l'esprit léger.
Ma sauce avait bien dextrinisé,
Condition sine qua non pour une Béchamelle labellisée.
- Grantu ? se rebiffa mon neurone, outré.
Me forçant à m'interroger, ma spatule figée.
- Grantu ? Serait-ce un mot parisien nouvellement apparu,
Qui jusques aux Jurassiens ne serait parvenu?
De la muscade il convient d'ajouter.
- Grantu, grantu ? Mon front serein tout à coup se plissa,
Il devenait urgent que Larousse m'éclairât.
Un temps d'ébullition, encore est important,
Tout en tournicotant une valse à huit temps.
Dictionnaire ne consulteras pas avant un moment.
- Grantu ? Mon cerveau ne comprend-il plus ma langue maternelle ?
Lorsque, victoire ! Le blablateur professionnel,
Au détour d'une phrase mit fin à mes tourments,
Se re-gargarisant :
- Ils défilèrent en GRAND UNIFORME, blabla et reblabla...
Soulagée, je poivrai le brouet deux fois !

 

 

 


Publié dans anecdotes

Commenter cet article

MARIE 14/08/2010 16:36



Quel élégant pseudonyme ! Merci pour votre visite.


Bonne journée !



jacqueline de Plaisance 13/08/2010 22:58



Bravo à Marie qui nous prouve de manière poétiquement délicieuse qu'une femme s'acquitte aisément de deux tâches simultanées. Et, je suis certaine que la Béchamelle était succulente.



MARIE 09/08/2010 18:28



J'en serais bien honorée, Monsieur O de V. Grand merci et bonne soirée.


 



Olivier de Vaux 09/08/2010 17:22



Succulent, ce billet, avec ta permission je souhaiterais le faire connaître, un de ces jours, à mes chers blogamis.


Amitiés.