Gloire au Vigneron

Publié le par François & Marie

Résumé : Les amis du Vigneron l'ont si bien caché que nul ne sait où il est parti. 

Matou !  C'est moi qui prends le relais pour l'épilogue de mon histoire :
   Le secret de ma cachette a été bien gardé.
   Mes "ravisseurs" ont attendu le retour des prisonniers et des déportés avant de dévoiler le lieu de ma détention.
    Mon exil a duré jusqu'au 15 juillet 1945.
    Ce 15 juillet ! Jour de liesse pour la population de la ville qui a assisté à ma sortie de cave !
  
 Quelle fête ! 

On m'a honoré dans de beaux discours. 
On m'a paré d'un collier de raisins (très seyant !)
On a déposé une gerbe sur mon tablier. (plus agréable que les graviers qui grattent !).
On m'a triomphalement promené dans les rues, les gens applaudissaient ! J'avais fière allure sur le char tiré par deux placides boeufs tout blancs. 
On m'a doucement réinstallé sur mon socle et là, face à moi, la foule immense s'est mise à chanter un hymne écrit spécialement pour moi et pour la LIBERTE retrouvée...
Quelle émotion ! Croyez moi, mon coeur de vigneron de bronze n'est pas resté de marbre...flag2


Fin

lire l'épisode 1 Le Vigneron

lire l'épisode 2 Le vigneron 2

lire l'épisode 3 Le vigneron 3

lire l'épisode 4 Le Vigneron 4

 

J'èto point si mô, din ma cave daveu lè cats, potchant, l'timps m'derô un pchô...
   L' quinze de juillet dix neu cin quarante cin, an m'a détarré ! Y èto l' charivari, la riole !
   Depeu binstôt septente ins, j'su r'veni su min sôcle. Y'a touj, à dia lè ptchiniots ape à huo, lè quilloux ! Vô sétè pas, l'temps m'deure point de r'vouaire dè codjes...  

Publié dans Histoire en Patois

Commenter cet article

Poucette 06/05/2010 18:56



C'est une magnifique histoire ! Je me suis régalée !


Bravo à tous les deux !


Je vais tout lire de A à Z sur votre blog


Signé : une admiratrice



Olivier de Vaux 12/04/2010 16:59



Excellente histoire, histoire vraie je suppose, peut-on savoir dans quelle petite ville ça s'est passé ?



François & Marie 12/04/2010 17:38



Bien sûr , c'est la véritable histoire de la statue du Vigneron dissimulée par les résistants de Poligny dans le Jura. Marie, qui connaît bien cette ville, avait
à cœur de nous la conter. Merci de votre visite.