Glissades

Publié le par François & Marie

chatnours.jpg


Un soleil pâlot s'invite dans un monde de silence blanc.
Du blanc sur la route endormie. 
Du blanc sur les arbres amidonnés de givre.
Du blanc sur l'herbe cristallisée.
Du blanc sur les fils où les hirondelles s'alignaient cet été en gazouillantes pinces à linge.
De tout ce blanc émergent les joues coquelicot d'une troupe de jeunes patineurs. Leurs sabots ferrés griffent en sinueuses glissades la mare désertée par les barbaris palmés. 
Les galopins volent les bonnets-chat des donzelles. En représailles, les mignonnes harponnent les vieux pulls retricotés en cache-nez de leurs tourmenteurs et les envoient dinguer!
On piaille, rit, on s'affale en vols planés, on couine en se relevant les cuisses brûlées par la glace. Les haleines givrées inscrivent dans l'air d'éphémères avertissements -..Tention d'vant! que nul n'écoute.
Vers midi, l'aigu d'une voix maternelle égréne l'identité de ses rejetons- Jacky-Dédé-Nanou-Jean-Pierre! et met un terme aux glissades, dérapages et circonvolutions. La petite troupe se disloque bruyamment et  file, soudain affamée, vers la bonne soupe au lard familiale.

Commenter cet article

MARIE de Cabardouche- 09/01/2011 10:20



Oui Phil, on savait s'étonner, se faire des alliées des conditions météo, s'adapter, se réjouir de pas grand chose.


 Bien que nous connaissions la réalité du monde, nous sommes encore une multitude à accepter les choses simples, bancales, les silences, la solitude. Nous savons aussi
sourire, nous émouvoir, dire merci même pour un petit rien et ne pas être sans cesse en représentation pour épater la galerie. Quelle chance nous avons!



Phil 09/01/2011 07:20



Belle ambiance. les enfants ont raison. La neige et la glace, ça sert à glisser. Enfant, je me souviens comment nous étions heureux quand de la fenêtre de la classe, nous voyions la neige
tomber...



MARIE de Cabardouche 02/01/2011 15:14



Vos analyses père-noëlesques sont bien senties. Je crois que nous sommes de plus en plus nombreux à réfuter ces fêtes commerciales au profit de chaleureuses réunions familiales et/ou amicales.


Merci Francis pour votre passage, bon dimanche!



Francis 01/01/2011 19:55



Merci pour cette très belle évocation d'une enfance à la neige réjouie. J'avais l'an passé succombé aussi à la tentation de m'essayer au plaisir de laisser quelques mots sur
ce sujet sur deux modes bien différents :


 http://f6mig.over-blog.com/article-balade-de-noel-41853830.html