Dunkerque

Publié le par François & Marie

Marie passe quelques jours dans le Nord et nous  envoie des cartes postales

bouvier-polaL'aut'je, chu lè ch'ti, an s'proumouno su la plage en r'gèdiant lè mèduses, y'en avo, san menteries, èn' tous lè dix pas, affreux tout c'qui avo !
   Tout pâr in coup, de loin, dans la mére que bougeot prou ma fouais, an vouait in tout ptiot rafiot qu'se r'vire, sa coque de cassot cul bèchiô...ape in gent qu'ètô din l'aigue tout in patarou...è s'nai-y-ô...
   Y avo in chin qu'éto è aguets su l'sabi-eu...quan el a vu çen, el a neigi, neigi veu la ptiote barquoille, ape el a ramoné tout l'train veu la plage...An a t'y eu po !
   An èto ben soulègi quand an a vu qu' l'houme èto èn " houm' r'no-y-lle " ape que yèto san chin à li  ( in brave bouvier qu' sauve l'monde en pouèn' )  qu'el entraînot...Ah ben, an y a fè dè bravos à ce chin ! Vo sètes c'qu'el a fait li ? E nos a arrosés en s' groulant qu'm'en èn'équevillon ! Mais y fè ren, an èto ben contents d'vouèr' que dè houms ape dè chins porrint no sauver si y'èto b'sin...


Le canot vacille, se retourne, l'homme tombe à la mer...
De la plage il s'élance, nage, nage, vers la forme qui s'agite...
L'un, enfin, se cramponne à l'esquif, l'autre agrippe un cordage  et nage, nage...
et ramène l'équipage jusque sur le sable.
 

L'homme est grenouille.
Son sauveteur a sept mois. Un demi -quintal de muscles, de pelage d'ourson jais, de babines et d' yeux gentils de chien sauveteur...Les badauds applaudissent ses progrès de bouvier à l'entraînement...Lui s'ébroue, les arrosant copieusement.

Publié dans choses vues

Commenter cet article

MARIE 11/06/2010 18:31



C'est un bon gros bouvier apprenti-sauveteur de l'équipe cynophile civile de Dunkerque.



Poucette 09/06/2010 09:43



Bravo au Toutou, même à l'entraînement et merci à Marie pour ce billet délocalisé !


Très bonne semaine.


Bise