Défi n°98 " Le langage des fleurs", proposé par Quichottine pour les "Croqueurs de mots".

Publié le par François & Marie

"Le langage des fleurs".

On dit que les fleurs ont un langage, mais qu'en font-elles quand elles sont au jardin?Imaginez un dialogue en tenant compte de ce qu'elles sont censées exprimer dans un bouquet. 

........................................................................................................................................... 

- Flous, flous et reflous! tous mes clichés sont flous.

Sous le rideau noir on se lamente.

Le rideau noir de la chambre photographique.

La chambre photographique plantée dans le fouillis du jardin.

Du jardin à l'anglaise de Levôtre.

- Les jardins tirés au cordeau de Lenôtre m'auraient donné moins de fil à retordre, regrette encore la voix.

- Bah... mes fleurs sont des sauvageonnes. Elles ne tiennent pas en place, reconnaît placidement Levôtre.

Pourtant un souci point sous cette bonhomie. 

Levôtre ne peut point décevoir son ami Nicephore-Nadar.

Face au célèbre trépied du grand photographe en vogue, même les jardins ébouriffés se doivent de prendre docilement la pose.

Il y aura fort affaire. Ici, tout vibre, tout frissonne et délivre des messages de vie.

Ici, ça froufroute. Les tendres glycines enlacent les trompeuses clématites, les liserons importuns s'imposent aux rosiers grimpants, éternellement amoureux en les entrelaçant.

Là, ça crépite. Les capucines réveillent de leurs ardentes flammes la virginité des lys majestueux.

Par là, ça clapote. Les belles de jour si coquettes, se mirent dans le bassin où d'égoïstes narcisses sont à demi ployés.

Plus loin, ça susurre. Les discrètes belles de nuit murmurent des bluettes aux délicats bleuets sans jamais parvenir à les faire rougir.  

Par ici, ça chaperonne. Les marguerites au coeur simple et fidèle, offrent aux modestes violettes le rempart de leurs tiges, où elles aspirent à rester humblement cachées.

Dans un recoin ça implore. Les frêles myosotis supplient anxieux: ne nous oubliez pas!

En lisière de gazon, ça s'épaule. Les coquelicots aux sentiments fragiles recherchent le soutien des freezias, garants d'un amour résistant.

Dans le fouillis du coin à hérissons ça embaume. Les tendres et loyales lavandes mêlent leurs fragrances à l'ardeur poivrée des oeillets.

Sur le vieux mur de pierres, ça sauve sa peau. Les lierres attachants fuient la cruauté des urticantes orties.

A droite et à gauche, ça joue les conciliateurs. Le chèvrefeuille tricote des liens d'amour et d'amitié entre les froids et insouciants hortensias, les insensibles houx et les orgueilleux tournesols.

Par ses trémulations, la délicate petite gent ailée contribue à cette ambiance animée.

Les libellules jolies demoiselles, charment de leurs circonvolutions les géraniums aux sentiments contrariés.

Les papillons citron, virevoltent autour de mélancoliques jonquilles en quête d'affection.

Les rondelettes coccinelles titillent les amicales clochettes des campanules bleues et du muguet porte- bonheur. Bientôt elles sonneront l'heure du premier rendez-vous des glaïeuls!

Levôtre, assis dans les bruyères, gardiennes des rêveries solitaires, sourit béatement. Son jardin est heureux, au diable les floutages!

Nicéphor-Nadar, aussi nébuleux que ses images, s'est endormi dans les bégonias, fleurs de la cordialité, signifiant ainsi à son ami "l'amitié que je vous porte est sincère".

Il rêve qu'il est au Jardin des délices et en ronflote d'aise. 

...........

Le langage fleuri vu par François.

 guguss-copie-copieFX.jpg

  fillette-copiefx.jpg.

guguss3fx-copie-2


Commenter cet article

enriqueta 23/03/2013 09:46


Le jardin des délices...c'est tentant!

Tricôtine 20/03/2013 10:41


Bonjour à tous deux !! Que voilà le printemps en éclosion que dis-je en explosion pétaradante et indisciplinée .... j'attendais le dessin de François avec impatience pour  un feu d'artifice
de couleurs et c'est un feu d'artifice de sentiments !! Pauvre photographe mais riche je suis d'avoir lu votre page . grand Merci pour cette évocation sauvageonne et variée Bizzzoux

François & Marie 20/03/2013 18:27



Marie a dans le coeur des froissement d'ailes et des caresses de frais pétales tout éclos du matin. Son jardin et aimablement joyeux et vivant, merci de venir y flâner pour y respirer la quiétude
de la vie qui zonzonne et froufroute. 



Andiamo 19/03/2013 11:03


Warf ! J'ai oublié un "F" il faut lire : 


Je ne voudrais pas vous envoyer trop de Fleurs.... 

François & Marie 20/03/2013 18:24



fa fait rien:  fétait fuper compréhenfible. 



Tant-Bourrin 18/03/2013 19:39


Des brassées de fleurs, et ta mine... est joyeuse ! :~)

François & Marie 20/03/2013 18:23



"et ta mine" .... un calembour qui pétale dans la choucroute !



Quichottine 18/03/2013 12:50


"J'adore ! J'adore ! J'adore !" Dit un petit papillon bleu qui s'invite soudain dans votre jardin et ne sait plus comment trouver d'autres mots pour dire la joie ressentie.


 


Flou ? Pas du tout... pour lui tout est si beau qu'il voudrait tout emporter, il s'ennivre de mots et puis, soudain, se pose, sur l'épaule du photographe endormi.


 


Dort-il aussi ?


Je ne sais, mais c'est un bien joli rêve que le sien !


Merci encore pour votre participation à mon défi.


Douce et belle journée à vous deux.

François & Marie 20/03/2013 18:21



Merci beaucoup pour votre visite enthousiaste et joyeuse, Marie sait faire sourire avec ses jolis mots . 



Marc Lef 18/03/2013 11:52


Bien vu!

François & Marie 20/03/2013 18:21



Il est évident que les mots de Marie sont pour le coup, pittoresques ( relatifs à la peinture) 



marie chevalier 18/03/2013 11:33


j'ai vraiment aimé  la façon de traiter  le sujet  bravo !! et que  vivent  les fleurs! amitiés  

François & Marie 20/03/2013 18:18



Marie a plein de printemps et de chaleur dans le coeur , c'est pour ça qu'elle s'y connaît en fleurs . 


merci pour votre visite. 



Andiamo 18/03/2013 11:16


Je ne voudrais pas vous envoyer trop de leurs, mais voilà un billet qui fleure bon le printemps, qui chez nous affleure à peine, est-ce le moment de conter fleurettes ? 

François & Marie 20/03/2013 18:17



minute intellectuelle: savez vous que l'anglais "flirt" vient du français "fleureter" qui veut dire conter fleurette ....Merci pour vos visites toujours appréciées



Marie de Cabardouche 18/03/2013 10:23


Jill- Bill - Une brassée de fleurs printanières pour vous remercier !


Bonne journée Jill!


 


Olivier - On dit beaucoup de bien de la ronron-thérapie, pourquoi pas la floro-thérapie !


Cher Olivier, pour vous remercier de votre fidélité à notre page, je vous aurais bien dédié un bouquet, mais  "l'étiquette" veut que l'on réserve l'offrande de fleurs à un monsieur
que s'il est très âgé...avec vous c'est donc râté, dommage!        Bonne journée!

Olivier de Vaux 18/03/2013 07:32


Vous fûtes ma première lecture du matin ! Comment ne pas être en pleine forme après celà ? 

jill bill 18/03/2013 07:17


Bonjour à vous deux !  Faune et flore bien aise dans ce jardin... chacun y trouve sa place et le dessin de monsieur... semer des fleurs en chemin, peace and love !!!  Bon lundi
Croqueurs de la part de jill et bravooooooo !