Défi n°68 "L'instant d'après", proposé par ABC pour la communauté des Croqueurs de Mots

Publié le par François & Marie

Cette photo a été prise le 6 juillet à 10h54, vous, vous êtes passés par là à 11h02.

Montrez-nous ce que vous avez vu et peut-être entendu.

vaches.jpg

......................................................................................................................................

 Six juillet.

Le sous bois agréablement rafraîchi par l'orage de la nuit, sent bon. 

Onze coups au clocher.

C'est la belle heure pour émerger d'une balade chaperonnée par le chant des merles noirs.

La même sensation qu'au sortir d'une église dépeuplée, silencieuse, fraîche et semi-obscure.

L'instant d'après,  une galopade désordonnée vient soudain troubler cette sérénité. 

Un type visiblement paniqué, les deux mains sur les oreilles, court, court, en zigzaguant.

Il s'enfuit en jetant derrière lui des regards affolés.

Un saisissant raffut agresse brusquement ce paisible coin de campagne. Qu'est ce qui peut bien déclencher ce barouf inouï à 11h 02 ?

Vaguement inquiète, je presse le pas. Je me hâte hors de la futaie, vers le pré d'où fuse cet impressionnant tapage rauque.

Durs-a-cuir-effets.jpg

Stupeur! Face à un gros camion enlisé dans la gadoue du bas côté, une huitaine de vaches charolaises en furie, celles du Glaudius, piétinent et fulminent.

Habituellement elles savent se tenir et se contentent de faire leur boulot de vaches en broutant paisiblement. Si vous insistez, elles vous accordent par politesse un bref regard bovin puis replongent un mufle indifférent dans les pâquerettes et le sainfoin.

Pour l'heure, elles sont hors d'elles et encensent à la manière de chevaux effrayés en direction du véhicule embourbé.

Incroyable! Ces bovidé(e)s auraient-elles décodé la réclame sur les flancs du bahut?

C'est à croire...C'est l'émeute!

 "Peaux de vaches pour durs à cuir" leur arrache des meuglements à glacer le sang!

"Cuirs de vachette pleine fleur" déchaîne des beuglements à faire peur...

"Peaux de vaches imprimées exotiques" les rend totalement hystériques.

"Coussins en peaux de vaches imitation zèbre" déclenche des mugissements funèbres et des soubresauts scandalisés. Quoi! on oserait les assimiler à un bestiau dont on ne sait s'il est noir à rayures blanches ou blanc à rayures noires. Alors, hein!

 

........... 

Tres-beau21effect.jpgFil barbelé, à peine étonné par tout ce ramdam,

avait bien repéré la dégaine maussade de ces dames

qui s'avançaient en rangs serrés

après avoir mis leur progéniture en sécurité dans un coin du pré.

Il est des écrits malséants où les petits veaux

doivent éviter de plonger leur museau!

Quant à moi, je me suis esbignée

assurant lâchement comme laissez-passer

à ces bovidé(e)s courroucé(e)s, 

que mon imper et mes bottes-passe-partout

sont bien en ca-out-chouc! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Marie de Cabardouche 22/11/2011 19:03


Harmonie -  Merci d'être passée par notre pré!


 


Tricotinôlait - Les fournisseuses de bon lait pour tes chocolats bien mousseux sont à l'honneur!


Ta fidèle visite meuh fait bien plaisir. Au plaisir! 


 


Sieur Olivier -  Et les Montbéliardes! Elles ne sont pas en reste et ont aussi appris à lire il meuh semble cet-tannée ! (euh...très tiré par... le cuir
chevelu!)


Votre visite est toujours très appréciée, à bientôt!


 

Olivier de Vaux 18/11/2011 11:36


Les charolaises savent lire, ici tout le monde le sait ! Quelle outre cuir dense de la part de ce chauffeur ! Défi relevé avec brio, comme toujours ! 

Tricôtine 17/11/2011 23:15



Queue dire ... devant tant de finesse ! je suis morte de rire !! vive le bon caoutchouc ! Merci François et Marie pour
cette page pleine fleur et crème des prés!!


bizzzoux de Tricôtinôlait !



Harmonie 15/11/2011 13:38



Les bêtes semblent avoir bien appris au contact des hommes.


Méfiance, méfiance !!!!!


 


Beau défi !



François de Cabardouche 14/11/2011 20:01



Merci à tous pour vos commentaires élogieux, je suis heureux de constater que mes petits dessins atteignent leur objectif: celui de colorer la page pour mettre en relief les mots si savoureux de
Marie. Nous avons besoin l'un de l'autre pour tricoter cette page. 



Tant-Bourrin 14/11/2011 19:50



Excellent ! :~)))


 


C'est la révolution chez les bovidés. Leur mot d'ordre : "Cuir, assez ! Peau taquine !"



fransua 14/11/2011 18:51



j'ai bien aimé leur rebellion et les dessins sont très jolis et évocatuers à souhait



ABC 14/11/2011 14:11



Super ! et vive le caoutchouc



Lenaïg 14/11/2011 12:31



    Excellent, et haletant ! Bravo à ces vaches, heu pardon à vous deux, François et Marie ! Oh, puis aux vaches aussi ! Merci
pour cette page d'artiste, merci pour le bon moment.



Andiamo 14/11/2011 11:13



La vache qui rit ça je connaissais


La vache à lait aussi


Mais la vache qui lit : j'apprends !


Excellente histoire, beau ch'tiots crobards : c'est FARPAIT ];-D



François & Marie 14/11/2011 19:52



Ah "la Vache qui lit" est un excellent titre que j'ai bien envie d'illustrer ! merci pour vos joyeuses visites



Jean-Pierre 14/11/2011 10:59



Et Brigitte ...elle était où ?


Bonne idée ... J'aime !



Monelle 14/11/2011 10:49



Des vaches qui savent lirent... bien imaginé et l'histoire tient le "pré"  !!! bravo aussi pour les dessins.


Bon début de semaine


Monelle



Alba 14/11/2011 10:24



Excellent, comme d'hab !


Je suis vraiment fan



lilou 14/11/2011 09:51



pauvres bêtes elles doivent vraiment t flipper ! Que l'idée est originale


Bonne journée


Lilou