Défi n° 125 proposé par Eglantine-Lilas pour les Croqueurs de mots.

Publié le par François & Marie

 

Vous visitez le Louvre, c'est la fin de la journée, fatiguée vous vous asseyez devant le tableau de La Joconde qui...vous interpelle.

...........................................................................................................................................

- Les Antiquités grecques... ça c'est fait, les étrusques, les égyptiennes, les romaines, c'est vu aussi, les peintures flamandes, allemandes, hollandaises, itou... les sculptures...

Comme d'autres cochent la liste des courses, poireaux, PQ, salsifis, ciboulette, Amélie- Bertille, elle, biffe les "départements" du Louvre qu'elle avale depuis ce matin.

Concentrée, la gloutonne flapie se répand sur un strapontin qui tombe à point. En opinant elle rature Rembrandt, Le Lorrain, Le Brun, Poussin...

- Louboutin?

-  POU-SSIN pas Loubout?...? Attention Amélie-Bertille, tu as encore abusé de fraises Tagada, tu entends des voix... Reprenons... Pierrot dit "Le Gilles"...

- Christian!

- Rhâ, non GI-LLES! pas Christian! Holà, qu'est- ce qui t'arrive A-B, tu dérailles ou bien?...

- Des Chrrist Loub! j'en rrêve...Joconde

Gloups... Bic en suspension, yeux en rondelles, lèvres cul de poule interloqué, Amélie-Bertille fixe la source d'où sourd le sourd roulis de "r".

En apnée elle réalise qu'elle est face à La Mona, La Lisa, La Joconde qui la fixe, l'interpelle. 

- Tes scarpetta... tes escarrpins, Mamma mia, qué fortouna! des Louboutin! Je les rrepèrre à cent pas. Le Léonardo m'avait avertie, on verrra que ton buste et ta testa, tou peux rester en pantofolas. Qué stoupidita! ouné dona en pantoufles, même si Le Léonardo il les peintoure pas, te donne un sourire de femme de ménage, no?

Amélie-Bertille déglutit, s'ébroue, cherche des lunettes à ajuster, se souvient que par coquetterie elle n'en chausse point encore, avance un museau précautionneux et dubitatif vers La Mona.

- Euh... MademoidameLicondeSajo, vous avez parlé?... à moi?...

- Oui, moi y'en avoir parlé à toi! Et pourquoi ne parlerais-je pas, hein? C'est lassant à la fin de devoir toujours se justifier.

- ... Mais...

- Oh! toi aussi tu as des à priori, tu te dis qu'un portrait ça ne doit pas parler, que ça doit rester coi et regarder sans ciller tous ceux qui  le zieutent en dégoisant des tonnes de balivernes... Tu me déçois, j'espérais qu'une nana aux vertigineux escarpins aurait l'esprit plus large...

Je vais te faire voir moi si j'ai l'esprit riquiqui, s'énerve en interne l'Amélie.

- Papotons ma Lison! réplique -t-elle piquée au vif. Ainsi, des charentaises frustrantes sont la cause de ta célèbre risette ma Lisette!

- C'est le Léonardo qui commande... Kif kif pour ma coiffure, tu l'as vue de près ma testa? Le Maestro Léo a décrété qu'oune Signora de qualité se doit d'être voilée. Résultat, mon brushing est tout raplaplat, qué miséria! Toi, tou as un si bello capello, splendido!

- Oh ma chère, ça n'est qu'un petit rien en satin de soie qui coûte un bras...

- Hihi, on a la preuve que la Vénus de Milo a la même modiste que toi!

- Et qu'elle a acheté deux chapeaux!

- Léo a aussi ordonné: tou poses bene saggio, a mani vuote... À mains nues! C'est bien une réaction masculine; moi j'aurais aimé des bagues, des bracelets, penses-tu! Sur mes mains nues il aurait pu au moins déposer un chaton, ça m'aurait tenu compagnie...Pfou, tu n'imagines pas combien je me fais suer depuis plus de cinq siècles.

- Cinq cents ans et tu n'as pas pris une ride! Vite, file-moi la marque de ta crème revitallo-repulpante!

- Moque-toi! Et toi, tou as un Léonardo à la casa qui peint tes yeux, tes joues, ta bouche?rouge-a-levres.jpg

- ... Et qui m'autorise des pantoufles puis me transforme en encadrée docile, condamnée à voir défiler des foules en bermudas? Tu rigoles Mona! Je me self-léonardise, ma boîte à couleurs tient en cette trousse vermillon!...Vais...oups, pardon, je baille de fatigue, vais...(baille- baille) faire une petite retouche (baille- baille- baille)...de (baille)...gloss...(baille-baille)...

Bye-bye! Arrivederci! Amélie-Bertille s'affale endormie aux pieds de Mona Lisa en buste.

...................................................................................

Un staff interloqué, suspicieux, voire soupçonneux, décontenancé, (dé)composé de six gendarmes ( parce que les six cognes sont de retour) en grand uniforme, de douze gardiens de musée en casquettes de gala (effectif doublé qui prouve aux militaires qu'ici c'est chez eux, non mais!), du Très Haut Directeur des Musées nationaux(qui pourtant n'est pas perché sur des escarpins Louboutin), de Mme la Ministre de la culture soi-même (qui se désole, fallait bien que ça tombe sur moi...), d'une centaine d'admirateurs de Léonardo Dicaprio (fourvoyés?), s'interroge: 

1- Pourquoi la très distinguée, chapeautée et louboutinée Amélie-Bertille a-t-elle infligé un maquillage gratis et approximatif à La Joconde?

2- Pourquoi la sus-dite Amélie-Bertille nie-t-elle l'évidence?

3- Pourquoi se permet-elle de tutoyer la célèbre Mona Lisa?

4- Pourquoi l'apostrophe-t-elle, la traitant d'ingrate, d'égoïsta muto, de traîtresse qui veut pas refiler à sa copine la marque de sa crème magique-rectifiance-intense...

5- Pourquoi lui assure-t-elle que les charentaises c'est bien fait pour ses pieds?

6- Pourquoi affirme-t-elle que si la Mona n'a pas de chat c'est bien fait pour sa pomme?

Mona Lisa

......................

Prévoir quelques sandwiches et un jerrican d'eau plate pour le staff qui risque bien de passer une nuit agitée au musée...

 

 

 

 

 

Commenter cet article

enriqueta 28/06/2014 20:34


Je t'invite à participer au défi n° 127. Le thème est celui de la bibliothèque, des lieux où l'on lit et de ce qui nous sert à lire. 


Pour en savoir plus, rendez-vous sur mon blog le Lundi 7 Juillet.

enriqueta 28/06/2014 20:34


Et bien quelle histoire! De quoi dérider les plus déprimés!

Andiamo 22/06/2014 10:21


Excellentissime, bravo vous deux, le duo infernal a encore frappé... Et frappé fort )

François & Marie 01/07/2014 22:19



C'est vrai que Marie ne fait pas de faute de frappe en relevant les défis. 



Martine27 21/06/2014 16:07


Amusant cette Mona Lisa transformée en Reine du Shopping, Quant à Emilie-Bertille il faut qu'elle descende de ses hauts talons, l'excès d'oxygène la fait délirer

renee 19/06/2014 16:17


ben voilà une énigme qui n'est pas prtête d'être résolue par moi en tous cas! Bises

François & Marie 20/06/2014 08:40



L'imporrtant est que vous ayez eu plaisir à lire l'anecdote racontée par Marie !



dimdamdom59 17/06/2014 12:17


En tout cas si Mona n'a pas le sourire franc, je peux vous dire que moi je me suis éclatée à vous lire


J'adore cette allusion à la Vénus de Milo et le capelle d'Amélie qui a du lui coûter un bras!!!


Vraiment Bravissimô à vous deux tant pour le dialogue que les illustrations!!!


Gracie mille !!!


Bises amirales.


Dômi.


Pour les prochaines fois puis-je vous demander d'apporter votre lien à l'adresse suivante : http://croqueursdemots.apln-blog.fr

François & Marie 20/06/2014 08:41



le secret de Mona Lisa c'est qu'elle fait sourire les lecteurs de Cabardouche, et ça c'est un grand trésor que même Léonardo il y avait pas pensé, mama mia !



Henri de Margaux 16/06/2014 19:00


Bonjour  tous les deux,


Je découvre le blog à l'occasion de ce défi. Je me suis bien amusé en le lisant. BRAVO et MERCI.


Bien amicalement à vous deux.


Henri.

François & Marie 20/06/2014 08:42



Bienvenu sur notre page, bonne journée Henri. 



Jeanne Fadosi 16/06/2014 17:26


oh là là ! je l'imagine bien en charentaises moi cette Mona ... mais les doigts de pied à l'aise, elle pourrait sourire plus largement .... La fofolle va se faire dégriser elle


bises et belle fin de journée

François & Marie 20/06/2014 08:44



c'est sûr que les charentaises ne sont pas glamour ( les pantoufles hein! ) mais sont désignées pour garder les papattes au chaud. 



marie chevalier 16/06/2014 17:08


très drôle franchement  je me suis bien amusée  bravo ! 

François & Marie 20/06/2014 08:45



Heureux que ce texte vous ait amusée, bonne journée Marie. 



ABC 16/06/2014 15:52


Super !!! Quel maquillage, la Ministre n'en revient pas, le conservateur du Louvre non plus, ils s'étouffent d'indignation, pendant que les croqueurs de mots, sont écroulés de rire... Je les
imagine courant tous au Louvre au plus vite pour constater de leurs propres yeux

François & Marie 20/06/2014 08:46



La Joconde découvre le maquillage, elle a encore des efforts à faire pour le rendre discret, on se demande où elle a trouvé son noeunoeud rose. 



Josette 16/06/2014 14:17


Je savais bien qu'en venant ici j'aurai les larmes aux yeux...je ne suis pas déçue par cette conversation ultra féminine !


bonne journée et grand bravo texte et illustration tout est parfait

François & Marie 20/06/2014 08:47



Merci pour votre visite et désolé d'avoir fait couler votre rimmel. Bonne journée. 



M''mamzelle Jeanne 16/06/2014 13:58


Tricottine m'avait bien dit que vous étiez... "énorme" et bien là j'affirme !
C'est désopilant à souhaits.. tout y est  (accent italien compris) et moi qui ne parle pas un mot.. j'ai tout capté!


FORMIDABLE .. Merci beaucoup pour ce moment précieux !

François & Marie 20/06/2014 08:48



On n'est pas si énorme que ça ! moi même je ne mange plus de pain avec mes nouilles alors hein !


merci pour votre visite . 



Nounedeb 16/06/2014 11:30


J'ai tant ri, et souri, que je ne suis pas sûre d'avoir tout bien dégusté, mais il me semble que


Mieux vaut avoir chez soi


Non Léonardo, mais François.


Et puis, c'est évident: le sourire ineffable de la Joconde vient de ses charentaises, confortables pour les siècles des siècles.


Signé: un charentaise...

François & Marie 20/06/2014 08:51



Merci pour votre commentaire , nous nous sommes bien amusés à conconcter ce petit dialogue. Bonne journée en Charente . 



Dominique 16/06/2014 10:50


Bonjour Marie,


C'est absolument délicieux. 


Quel talent vous avez  Vous et François !


Mes amitiés


Dominique



François & Marie 20/06/2014 08:52



Merci beaucoup pour ce compliment, bonne journée à vous . 



Eglantine Lilas 16/06/2014 09:47


 écroulée de rire ! non seulement nous assistons à un échange haut en couleurs mais maintennat nous avons une
egnime à résoudre sur les bras ...il va falloir passer à la loupe et aux rayons ce fameux " nouveau" tableau !!!


je vous adore tous les deux et une fois encore je ne suis pas décue ! merci !!!!

François & Marie 20/06/2014 08:55



merci merci et bonne chance pour résoudre la nouvelle enigme ! 


amitiés de nous deux . 



Monelle 16/06/2014 09:31


Morte de rire et en admiration devant les Mona Lisa de François !!!


Bonne journée


 


                  

François & Marie 20/06/2014 08:56



Merci beaucoup, c'est vrai que le Leonardo n'a qu'à bien se tenir  ! 



jill bill 16/06/2014 08:08


Eh eh vous faites deux sacrés duo, votre couple et puis Mona et Amélie-Bertille, mes compliments... bien amicalement, jill

François & Marie 20/06/2014 08:57



Amélie Bertille est le pur produit de l'imagination de Marie, on se régale de ses histoire, et je m'amuse bien à les illustrer . bonne journée.