Anti-ode

Publié le par François & Marie

aspirator.jpgIL-
     Il v'zoum- bjouuu, à faire sauter au plafond le matou,
     Il embrasse à qui mieux mieux, pieds de chaises, coins de meubles, soudainement affectueux,
     Il boulotte les petites araignées,
     Il gobe les rideaux, les pompons des chaussons, les nappes enjuponnées,
     Il donne des lumbagos, des tennis-elbow, des lunettes en biais,
     Il tourne carré au lieu de filer rond, il fait ce qui lui plaît,
     Il scotche vos chevilles si loin vous le voulez, mais boude derrière la porte si près vous le pensiez,
     Il s'étouffe d'une brindille et fait le délicat, alors qu'il a failli engloutir votre chat,
     Il est champion du tri sélectif : quoi! ça ? pas pour moi ! pour suceur ou brosseur, s'indigne-t-il, incisif, 
     Il a le fil entortilleur et les tuyaux farceurs,
     Il slurpe les ultimes feuilles du ficus,
     Il voit rouge quand son bedon est repu,
     Il se vexe, stoppe net, débranché, quand  sur son fil on a osé trop tirer,
     Et là, bonheur... il se tait !
     Woooh ! que cet aspirateur me déplaît...
     Fort heureusement, son anti-ode a son antidote : un balai !    

 

LI-

     El en fè du bru, è fay po è matous !
     è dogue lè meu-bi-e  ape lè pis d' chéres,
     è boulotte lè  pôv' pchiotes areugnes,balai
     è gôbe lè ridiaux, è t'évale tè  pieu balles Charintaises ape lè cotillons dè ta-bieu,
     è t' baille toutes sôtches d'maux, du bas du dio ape dè brais, è t fè valssi lè binocles,
     è file pas drêt, è fay c'qu'li piè,
     è t'entroupe lè pis ou ben è geugne d'aré lè potches,
     el ècarmouche, è beusse , è fay tout in train pou in pôv' ptchio râgot, potchan, el èrô  ben vouillu èvâler tin mâtou,
      è slurpe lè  pchètes piantes d' la patronne,
      è s'embeurdouille ape s'empatreuille  daveu sè fis,
      è fè la caire si  tout par in coup, t'le débrinche,
      mais au moins là, è s'couge ! è fait pieu l'tracmalou, è t'baille pieu l' leudiô !
      vouai- te, j'le laisserô minji è loups, c't'argonier !
      t'sais point  quouai? eh ben  c'ta qu' j'éme  le  mieu, y è ...ma r'maisse !          

     
     

Publié dans les engins

Commenter cet article

François 09/04/2010 08:04



Marie a voulu dépoussiérer le genre en proposant une Ode Toilette.



Olivier de Vaux 09/04/2010 07:02


Voilà un texte qui ne manque ni d'inspiration, ni de souffle ! Moi aussi je préfère le balai.


MARIE 08/04/2010 20:46



Ce n'est pas un piège Marijo, je vais vous faire une confidence, je déteste passer l'aspirateur et c'est en pensant à cette "corvée" que j'ai eu l'idée de ce petit texte! Bonne soirée ! 



Marijo 08/04/2010 19:47



Amusant il fallait y penser, au début j'ai cru encore à une de vos histoires. Je me suis faite piéger. Bonne soirée.