Défi n°185 " On versifie " proposé par Fanfan2B pour Les Croqueurs de Mots.

Publié le par François & Marie

..................................................................................................................................................

Fanfan propose de s'inspirer de cette image pour écrire un poème dont les vers finissent par des mots imposés.

.....................................................................................................................

 

 

Mon cousin Gaspard est un drôle de lascar.

J'ai reçu de lui une bafouille

qui débute par " Ma Lulu, ma grenouille. "

Cette dénomination taquine date de nos huit ans,

le temps des chenapans

et des gentils vauriens,

où il voulait me faire gober des œufs de batraciens

- pour que tes pieds soient palmés

et que jamais tu ne sois noyée ! -

me certifiait ce coquin.

En ce temps il chapardait mes vignettes Malabar

qu'il remplaçait pour m'apeurer

par de très laids graffiti de têtards.

Du signe des Poissons, il était très branché aquatique.

Soixante ans plus tard, sa missive me donnerait à penser

qu'il fait plutôt dans le Tanzanique.

" Jeudi prochain je débarque de Zanzibar,

avec ma clique d'adorateurs de Vishnou et de ses avatars.

Mes acolytes sont en effet persuadés

qu'en mouette à tête noire ce dieu hindou s'est réincarné

et qu'il va venir choisir l'un d'eux pour le représenter

sur notre terre pour une longue année.

Pas de pot !

Aucune mouette à se mettre sous la palme dans l'océan indien,

seulement des singes, des antilopes et des dauphins.

Banco !

Je me suis souvenu qu'il y en avait dans notre patelin,

nous les coursions quand nous étions gamins.

Ma troupe enthousiasmée m'a pressé de te contacter.

Ma Lulu, je sais que tu ne ne fermeras pas ta porte

et réserveras bon accueil à ma cohorte.

Ma Lulu, je t'embrasse. Ton Gaspard, ton chérubin."

Hin-hin... toujours aussi malin le mâtin !

" Ma Lulu "... turlututu chapeau pointu !

Sacré Gasparou, le voilà gourou ! Il débarque impromptu

et par ses roucoulades va bien tous nous pigeonner.

Le bougre a bien roulé sa bosse, mais il n'a pas changé.

Ce matin à l'aube, alors que j'étais encore dans le coaltar

il a débarqué, avec une douzaine de jeunes soixante - huitards.

Ils m'ont enlevée. J'ignorais tout de leurs magouilles.

On est allés se poster sur le pont de La Zigouille

- où on pendouillait des gueux dont le souvenir est parti en quenouille -

On a l'air très malin en brochette, lestés de nos sacs vert réséda

remplis de pain rassis et d'un comestible barda,

dont de la fameuse " noire andouille ",

celle de Guémené.

Elle aurait, en mimétique cousinage, de par sa couleur fumée,

le don d'attirer les mouettes rieuses à tête de ramoneur.

Objectif : par la seul force de la pensée, attirer L'ÉLUE

en ayant l'air de ne pas avoir l'air, tel est le crédo de leurs adorateurs.

Voyez comme ils jouent bien les indifférents.

On ne doit pas percevoir sur leurs bouilles,

qu'en dedans, ils bouillent.

Et, bien que ça les chatouille,

ils ont interdiction de trépigner

pour éloigner les pigeons envahissants,

ou de roucouler

- Psitt, par ici, petit, petit... pour affriander le volatile sacré.

La bestiole doit, d'elle même, guidée par son sonar

venir déposer, frrouït, un gros caca bien mou

sur les souliers du favori ou sur le bas de son falzar.

À tous les coups,

c'est moi ! moi qui ne demande rien, qui vais être choisie !

Pariez donc ! une poignée de dollars !

Allez-y !

 

Commenter cet article

jazzy57 03/05/2017 10:27

Bien inspirée par cette image , le petit délire des soixante - huitards n'est pas passé inaperçu .
Bravo aussi pour le dessin quant au bio je le préfère vivant .
Bonne journée
Bisous

luciole 83 02/05/2017 17:03

Magnifiques dessins, mais le cuisinier laisse à désirer.... ou bien a-t-il le coeur trop tendre ?

Belle histoire un peu bizarre, bien dans la veine de Marie... J'ai bien ri !

Bravo à tous les deux !

Suis heureuse de vous retrouver après une belle balade en la pluvieuse et froide Picardie... en camping-car ! mais chaud au coeur avec enfants et petits enfants !
Nous avons ramené froidure et averses dans le Haut Var !

Gros bisous emmitouflés et mouillés

François & Marie 02/05/2017 20:49

Oui en fait c'est ça, le cuisinier a le coeur trop tendre pour cuire les grenouilles, mais il cherche surtout à faire plaisir à sa petite Marie ! Il fait froid un peu partout, il parait que la neige n'est pas très loin .... bisous de nous deux.

Chloé 02/05/2017 09:50

Quelle imagination et joli délire plein d'humour !Tu as du bien t'amuser en l'écrivant! Je me suis régalée ! Bravo! Chloé

François & Marie 02/05/2017 20:41

Marie aime écrire et faire partager sa joyeuse imagination, merci de partager ce plaisir de lecture. Bonne semaine Chloé.

Martine 85 02/05/2017 06:01

Quelle imagination. Je me suis amusée. Bravo c'était difficile. Beau mois de mai

François & Marie 02/05/2017 09:48

Merci Martine, Marie ne manque pas d'imagination ni de fantaisie et c'est encore mieux si cela peut vous amuser, bon moi de mai à vous.

fanfan 01/05/2017 12:30

Ce n'est pas une andouille ce cousin malin ! Mais quelle aventure d'être ainsi choisie sans avoir rien demandé! Il faut se méfier des soixante-huitards ;mine de rien,ils ont des idées pas nettes derrière la tête!
Ce matin,ils en ont pris pour leur grade!
L'image est drôle: quand on est bio,il ne faut pas faire la difficile ! Bon premier mai

François & Marie 02/05/2017 20:43

Quand on est bio il faut respecter le vivant, la prochaine fois le p'tiot François choisira des fraises et des framboises, elles resteront sagement dans la cocotte en attendant le moment du dessert . Bonne semaine Fanfan.

Josette 01/05/2017 12:03

Mille chatouilles ce sacré cousin avec lui des souvenirs qui perdurent...voilà une histoire qui ne part pas en quenouille !
bon premier mai tout plein de muguet

François & Marie 02/05/2017 20:44

Merci Josette pour ce joli commentaire rimé ! amitiés de nous deux.

Andiamo 01/05/2017 10:03

Joli défi relevé !
Ni vu ni connu j't'embrouille
Une gamelle pleine de grenouilles
Que jamais je ne zigouille
Foi de Lilli Gribouille !

François & Marie 02/05/2017 20:46

rhooo ben non on ne zigouille pas les grenouilles ! c'est rigolo et en plus ça mange les moustiques ! mais promis, le p'tiot cuisinier cherchera à cuire quelque chose de plus gourmand pour sa Marie.

jill bill 01/05/2017 08:56

Bonjour Marie et François, ah dans toute famille il y a un lascar, un comique, un farceur... Quant au pigeon et sa cible, bingo oui, sourire ! Quant à la potée, le chef est bien médiocre et c'est tant mieux piur ces pauvres bestioles, bon premier mai à vous, bises

François & Marie 02/05/2017 20:50

Bonne semaine madame Jill, merci pour votre amicale visite et très bonne semaine à vous, bisous de nous.